Plusieurs bonnes raisons poussent les gens à mieux se pencher sur l’isolation thermique de leur fenêtre. Pour quelques-uns il s’agit surtout d’une question d’économie. En effet, puisque cela empêche le froid de pénétrer à travers votre fenêtre, vous n’aurez pas besoin de trop utiliser le chauffage. Aujourd’hui cela devient un impératif.

Réduction considérable de vos factures de chauffage

Une fenêtre avec une bonne isolation thermique s’avère être une bonne solution éviter les grosses dépenses énergétiques à condition de respecter certaines normes comme leur nombre ou bien leur envergure.

La limitation des pertes de chaleur ne doit pas vous obliger à sacrifier l’éclairage. Il est parfois difficile de trouver la bonne adéquation entre luminosité et isolation thermique.

Mais inutile de se prendre la tête, il vous suffit de vous adresser à un professionnel dans ce domaine comme www.energiefenetres.fr. Il se peut que vous dépensiez plus par rapport à une simple fenêtre, mais vous vous apercevrez du résultat au long terme. On a toujours considéré le bois comme les matériaux isolants par excellence.

Toutefois, pour une bonne durée de vie, le PVC ou l’aluminium est plus adéquat. La différence en matière d’isolation thermique ne demeure que moindre entre ces trois matériaux.

Indice de performance thermique de la fenêtre

Pour une meilleure isolation thermique, le passage vers le double vitrage est obligatoire. L’épaisseur et l’espace entre les deux vitres compteront énormément. L’air emprisonné entre ces deux dernières permet d’augmenter considérablement la performance thermique de la fenêtre. D’ailleurs cela renforce d’autant plus son étanchéité.

Avec l’évolution de techniques d’assemblage des fenêtres, les fabricants rajoutent désormais un gaz spécifique (en général, l’argon) entre les vitres. Certaines entreprises vous proposeront également des vitres chauffantes.

Il existe une unité pour mesurer la capacité d’isolation thermique la cloison de la fenêtre, l’« U ». Avec le petit, indice « w », ce qui donne « Uw », vous aurez le coefficient de transmission thermique. Une valeur plus faible correspond à une plus grande performance en termes d’isolation. Mais cet indice ne suffit pas. Vous devez également tenir compte des effets solaires avec une unité de mesure spécifique « le Sw ».