Isolation des combles ?

Gratuit et sans engagement

Gagnez de l’espace en aménageant vos combles

Accroître la surface habitable de votre habitation en aménageant votre sous-toiture ou vos combles pour en faire un ou plusieurs espaces viables est, en règle générale, le projet de nombreux foyers français. Pour mener à bien ce projet, il vous faudra vous renseigner sur les quelques démarches administratives à effectuer, mais aussi, à envisager l’installation d’une excellente isolation, vous permettant d’utiliser ce nouvel espace au maximum.

Des démarches administratives indispensables

Aménager les combles, votre sous-toiture pour créer de nouveaux espaces de vie (salon, espace de stockage, un bureau, etc.) passe par le respect de quelques étapes. Dans un premier temps, il vous faut vérifier le coefficient d’occupation des sols de votre terrain. Cette donnée calcule la densité de construction, disponible sur un terrain donné. Voici quelques exemples : si votre projet a pour but la création d’un espace inférieur à 40 m² sans excéder la surface globale de 170 m², la déclaration préalable est envisageable. À l’inverse, une modification supérieure à cette norme doit faire l’objet d’un permis de construire et la présence d’un architecte.

Un projet aux multiples bienfaits

Réaliser d’importants travaux d’isolation présente de nombreux avantages non-négligeables. Isoler vos combles, qu’elles soient aménageables ou perdus, vous permet de diminuer à la fois vos besoins et votre facture énergétique, tout en améliorant votre confort de vie. En plus de réduire drastiquement votre consommation énergétique, initiale, ses travaux vous rendent éligibles à des subventions/des aides d’Etat. À ce titre, l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat) peut vous apporter un soutien financier, calculé sur vos ressources.

Mieux isoler son habitation contribue sur le long terme à la sauvegarde de notre environnement, à l’amélioration de nos conditions de vie en optimisant l’ensemble de vos espaces pour les rendre, les plus performants possible. En effet, une isolation complète, opérée sur l’ensemble de votre habitation, vous permet de stopper net les déperditions de chaleur.

De nombreux postes sont concernés dont la toiture (30 %), les murs (25 %) et les vitres (13 %).

Envisager l’isolation de votre sous-toiture a des avantages certains. D’une part, elle vous donne la possibilité de disposer entièrement de votre dernier étage. D’autre part, elle offre le plaisir d’accueillir une nouvelle surface habitable. Pour isoler correctement, nous vous conseillons d’employer une laine de verre, ce qui vous permettra de bénéficier d’une couverture acoustique et thermique idéale.

Une fois l’isolation réalisée, votre superficie d’habitation augmente, vous encourageant à installer de nouveaux espaces et de profiter d’un habitat plus fonctionnel, plus aéré dans ses volumes. Néanmoins, ce résultat, si satisfaisant, soit-il, n’est possible qu’après l’installation d’une isolation optimale et d'un aménagement réfléchi de l’espace.

Isoler efficacement : conseils d’expert et astuces

Dans un premier temps, assurez-vous de l’état général de votre toiture. Il est possible qu’elle ait été endommagée par les aléas climatiques, nécessitant l’intervention d’un tiers. Dans ce cas, faites réaliser les travaux de rénovation avant toute pose d’isolation, afin de disposer d’un espace sécurisé. S’ajoute à ce premier contrôle, celui de la charpente et de ses éventuelles modifications (gêne d’un poinçon, d’une contre-fiche) dans le cas de la création d’un espace chambre/bureau, occasionnant de la circulation. Là aussi, le recours à un professionnel est conseillé. Ces deux aspects essentiels vérifiés, un bilan énergétique peut être utile afin de cibler, de manière précise, les potentiels travaux thermiques d’amélioration à conduire.

Concernant la toiture, deux types d’isolation sont possibles : une isolation par l’intérieur (ITI), utilisant de la laine de verre ou de roche, répartie entre les différents chevrons. Cette technique, fréquemment utilisée par les foyers français, est peu onéreuse, mais diminue la surface habitable de vos combles. La seconde, l’isolation par l’extérieur (ITE), consiste à poser des plaques de mousse polyuréthane fixées sur la charpente et recouvertes ensuite de tuiles. Très performante, cette méthode vous permet de conserver la surface convoitée. Toutefois, assurez-vous que votre structure puisse supporter le poids de l’isolant.

Bien souvent délaissées par les propriétaires, les combles perdues ou aménageables doivent faire l’objet d’une isolation afin de limiter le poste des dépenses énergétiques. Cette isolation thermique et phonique doit être optimisée à son maximum, afin de vous garantir une tranquillité sur le long terme. Cette mise en place consiste en la pose de placo-phonique, composé, de laine de verre et de plaque de plâtre. Il est primordial d’isoler également les murs de vos combles pour supprimer les ponts thermiques existants, améliorant ainsi vos performances thermiques. Pour se faire, deux matériaux peuvent être utilisés : un isolant sous enduit ou sous bardage ventilé dans le cas d’un ITE. L’isolant sous enduit consiste en la dépose de plaques de polystyrène vissées à la structure et recouvertes, dans un deuxième temps, par un enduit. D’un moindre coût, il vous faudra adapter votre épaisseur pour obtenir une performance thermique satisfaisante. De son côté, l’isolant sous bardage ventilé consiste à fixer une ossature et venir y installer l’isolant en laine. Sur cette structure, vous pouvez y fixer soit un bardage en bois ou en PVC, selon votre convenance. La pose d’un pare-pluie est essentielle, pour éviter de potentielles infiltrations d’eau.

Dans le cas de combles perdus, un isolant sur sol peut être appliqué afin de diminuer le volume à chauffer. Enfin, l’isolation des rampants peut s’avérer nécessaire pour bénéficier d’un rendu final efficace même s'il est plus compliqué dans la mesure où le matériau utilisé doit se glisser au plus près des sources d’humidité. Pour éviter toutes mauvaises surprises, éviter de poser du polystyrène et installer un pare-pluie. L’ajout d’un isolant mince (film d’aluminium par exemple), en complément d’un matériau plus classique, est possible lorsque l’on ne pas disposer de l’épaisseur souhaitée.

En somme, ayez à l’esprit qu’il subsiste différents types d’isolants : des synthétiques (polystyrène, etc.), des isolants écologiques (laine de mouton, coton, chanvre). Tous ces matériaux peuvent être employés à des fins d’isolation. L’ensemble des professionnels de ce secteur vous inviteront à choisir des matériaux durables, solides et certifié Acermi. Cette certification atteste que le matériau constitue une barrière efficace contre le froid, en période hivernale et contre la chaleur, en période estivale.

Optimiser au maximum le nouvel espace acquis

Vos travaux d’isolation effectués, il faut dès lors penser à l’aménagement de votre ou de vos espaces de vie. Dans un premier temps, faites le point sur le sol de vos combles. Parfois, il peut arriver que celui-ci se soit détérioré, affaissé avec le temps surtout s’il n'était que très peu, voire pas du tout utilisé. Pour parer à ce problème, vous pouvez disposer une dalle sèche à base de vermiculite, pouvant être décorée ensuite. Vous pouvez également envisager des panneaux isolants de type placo, pouvant accueillir différentes variétés de revêtements.

Cette opération réalisée, assurez-vous que les combles disposent d’une arrivée en chauffage. Dans le cas d’un raccordement au réseau, ajoutez des émetteurs de chaleur. Dans le cas contraire, optez pour une installation électrique, plus facilement à installer.

Généralement sous-exploitées en raison de leurs accès, les combles souffrent d’un manque évident de luminosité. Équipez-les de fenêtres, d’ouvertures (fenêtre de toit, lucarne ou ouverture en pignon). La fenêtre de toit est, en réalité, une baie vitrée directement intégrée à votre toiture, comme un velux. À l’inverse, la lucarne est une fenêtre verticale, distribuant localement la lumière. Enfin, une ouverture sur pignon préserve votre toit, mais se révèle être un problème en raison de reports de charge.

L’accès à cette partie doit faire l’objet de toute votre attention. En effet, il faut déterminer, de manière précise, son emplacement afin d’y accéder aisément. Un large choix d’escaliers peut vous être proposés (à meunier, droits, etc.) selon vos envies et votre budget.

Pour terminer, évoquons ensemble la possibilité de cloisonner votre espace en utilisant soit des carreaux de bétons cellulaires, soit des plaques de plâtre, mais veillez à contenir le poids des cloisons neuves et à installer une isolation acoustique performante.

Devis d'isolation par un professionnel
Testez votre éligibilité